Un projet Labex Arts H2H
 
en /fr
Art numérique et postérité
Modélisation de la description des œuvres d’art numérique et de leur dispositif de lecture

Florent AZIOSMANOFF
théoricien du Living Art

De formation psychosociologue spécialisé en ergonomie cognitive, Florent Aziosmanoff mène une activité de réalisateur vidéo avant de s'engager dans la voie du numérique. Il cofonde en 1988 l'association ART3000 et la revue NOV’ART, dirigeant de nombreuses manifestations, expositions et colloques, dont les Etats Généraux de l’Écriture Interactive. Il crée en 2001 le Pôle Création du Cube, où il mène une activité de producteur, d'auteur et de théoricien dans le champ de l'art utilisant l'intelligence artificielle, qu'il nome le living art*.
Créations : cédérom Léopold Sédar Senghor (1998), fiction interactive Ludrick et Clarisse (2000) ; application temps réel La route de la soie (2001) ; fiction pour 3 robots autonomes Le petit chaperon rouge (2002) ; fiction pour système temps réel Le temps de l’amour (en cours) ; installation comportementale de mobilier urbain Le jardin des amours (2011) ; adaptation de La Joconde, la Living Mona Lisa (2015).

* Living art, Fondations", Aziosmanoff Florent, Editions du CNRS, 2015 ; "Living art, l'art numérique", Aziosmanoff Florent, Editions du CNRS, 2010.

 

Liens :

http://www.livingartlab.fr/

 http://lecube.com/fr/florent-aziosmanoff_338

 

Le Petit chaperon rouge de F. Aziosmanoff (2002) 

C:\Users\Laeti\Documents\stage.art numérique et postérité\Journées d'étude et interventions\journée d'étude 08.12.2016\textes doc présentation et modele\Le petit chaperon rouge - Florent Aziosmanoff.jpg

Le Petit chaperon rouge est une adaptation du conte pour trois robots-chien autonomes (Aïbo, Sony). L’adaptation reprend les trois personnages principaux : le petit chaperon rouge, le loup et le chasseur. Ce sont ceux qui ont un rôle récurrent dans l’histoire, ce qui permet qu’elle se joue indéfiniment. La programmation des comportements des robots est réalisée sur la base de la psychologie et de la fonction des personnages dans le conte : le loup cherche à « manger » le petit chaperon rouge, le petit chaperon rouge est séduit par le loup, le chasseur « tue » le loup s’il est à sa portée.
Évoluant au milieu du public, dans un lieu ouvert, chacun des personnages tente de poursuivre ses objectifs vis-à-vis des autres, tout en tenant compte des sollicitations des spectateurs, dont les interférences dans le jeu provoquent des confusions et des quiproquos qui "personnalisent" la relation de chacun aux enjeux du conte.

 

Liens :

http://lecube.com/fr/le-petit-chaperon-rouge-florent-aziosmanoff_465

 

Le Silence n'existe pas, d'Isabelle Bonté-Hessed2 (2009)

C:\Users\Laeti\Documents\stage.art numérique et postérité\Journées d'étude et interventions\journée d'étude 08.12.2016\textes doc présentation et modele\Le silence n'exizte pas - Isabelle Bonte .jpg

Le Silence n’existe pas est une installation vidéo diffusée sur un écran d'environ 50 pouces. Une vidéo montre une femme cadrée en plan poitrine, voilée par un tchadri (voile intégral afghan).
Lorsqu’un spectateur s’approche de l’écran, la femme enlève son tchadri et sourit au spectateur. Elle reste ainsi aussi longtemps que le spectateur reste devant elle et la regarde, ou si un autre spectateur vient prendre la relève. Aussitôt que les spectateurs s’éloignent et qu’elle se retrouve seule, l’image de la femme est remplacée des images de lapidation. Celles-ci durent une vingtaine de secondes, avant que réapparaisse l’image initiale de la femme voilée.
Si le spectateur revient rapidement pendant la période de lapidation, il ne peut en interrompre le cours, et la femme voilée qui réapparaît ensuite ne se découvrira à nouveau qu’après un certain laps de temps.

 

Liens :

http://lecube.com/fr/isabelle-bonte-hessed2_309 

http://www.isabelle-bonte.com/index.html

http://lecube.com/fr/le-silence-n-existe-pas-isabelle-bonte_851

 

▲ Retourner aux Ateliers d'artistes 

Un projet Labex Arts H2H