Un projet Labex Arts H2H
 
en /fr
Art numérique et postérité
Modélisation de la description des œuvres d’art numérique et de leur dispositif de lecture

Intervenants

Par

INTERVENANTS INVITÉS

 

BOISSIER, Jean-Louis

Jean-Louis Boissier est professeur émérite en esthétique et art contemporain à l’université Paris 8. Ses recherches artistiques, installations et éditions vidéo interactives, sont exposées internationalement. Après des études de physique, il s’oriente vers le graphisme et le cinéma expérimental. Artiste et enseignant chercheur à partir de 1970, il travaille à  partir des années 80 les implications des nouveaux médias numériques et interactifs dans l’art contemporain. En 1990, il crée le  laboratoire « Esthétique de l’interactivité » à l’université Paris 8. En 1994 il soutient son HDR, Éléments d’une esthétique de la saisie. Il a participé à l’organisation de nombreuses expositions d’arts des nouveaux médias, dont « Electra, l’électricité et l’électronique dans l’art au XXe siècle » dirigée par Frank Popper en 1983, « Les Immatériaux », sous la direction de Jean-François Lyotard en 1985. De 1990 à 1996, il fonde la biennale « Artifices » à Saint-Denis et codirige la « Revue virtuelle » au Centre Pompidou.

Ses essais ont été publiés dans deux ouvrages par le Mamco, Genève : La Relation comme forme (2004, 2009) et L’Écran comme mobile (2006).

 

BOOTZ, Philippe

Philippe Bootz est agrégé de physique (1981), docteur en physique (1985), docteur en Sciences de l’information et de la communication (2001), Maître de conférences HDR à l’université Paris 8, actuel Président du Conseil Scientifique du labex Arts-H2H, responsable de l’équipe interne Ecritures et Hypermédiations Numériques au laboratoire Paragraphe, responsable du parcours de master Ecriture, littérature et livre numérique.

Il conçoit de la poésie programmée depuis 1977, a co-fondé les collectifs d’auteurs en poésie numérique LAIRE (1988) et Transitoire Observable (2003). Il a édité la plus ancienne revue numérique en littérature numérique : alire (1989-2009).

Il participe activement à l’expansion internationale de la littérature numérique et est membre de l’Electronic Literature Organization, président du réseau européen des littératures numériques, membre fondateur du réseau sud-américain des littératures numériques.

Auteur de plus de 200 publications universitaires, ses productions littéraires sont présentes dans les principales revues et anthologies du champ de la littérature numérique.

 

BUCI-GLUCKSMANN, Christine

Christine Buci-Glucksmann, philosophe, professeur émérite de l’université de Paris 8,

spécialiste d’esthétique et d’art contemporain. Elle a enseigné notamment à l’université de Tokyo, comme professeur associé (Todai, 2000) et a donné des conférences à l’étranger dans le cadre universitaire ou à l’occasion d’expositions, aux USA, en Italie, en Espagne, au Maroc et en Tunisie.

Elle est l’auteur de très nombreux articles et de catalogues. Le dernier fut celui de l’exposition à  Versailles d’Olafur Eliasson en 2016. Elle a également publié une quinzaine de livres dont:

L’esthétique du temps au Japon (Galilée, 2001).

La Folie du voir. Une esthétique du virtuel (Galilée ,2002)

Modernités chinoises (Skira, 2003)

Esthétique de l’éphémère (Galilée, 2005).

Philosophie de l’ornement. D’Orient en Occident (Galilée ,2008)

Elle travaille actuellement sur les arts du numérique, en développant une esthétique du virtuel

et de l’hybridation culturelle.

 

CARON, Bertrand

Archiviste paléographe, responsable de la numérisation du patrimoine et de sa diffusion au sein de la Bibliothèque interuniversitaire de Montpellier de 2011 à 2014, il est depuis 2014 expert de modélisation et spécialiste des métadonnées de préservation, identifiants et technologies du web sémantique à la BnF. Il travaille au sein du Département des Métadonnées à l'évolution du système SPAR (Système de Préservation et d'Archivage Réparti), le magasin numérique de la BnF.

 

CHAZAL, Gérard

Gérard Chazal a conduit l’essentiel de ses recherches dans le domaine de la philosophie des sciences et des techniques. Depuis les années quatre vingt, après une formation en informatique et en Intelligence Artificielle, il s’est intéressé particulièrement à une réflexion philosophique sur ces domaines. Il a consacré plusieurs ouvrages à ces questions, tentant de suivre l’évolution des techniques, depuis Le miroir automate (Champ Vallon, 1992) jusqu’à Philosophie de la machine (E.U.D. 2013) en passant par Les réseaux du sens (Champ Vallon, 2000). Aujourd’hui il a élargi sa réflexion à la machine en générale tentant une approche non plus par la technique ou l’économie mais par l’imaginaire. A quoi rêvent les machines (E.U.D., 2015). A paraître : Poétique de la machine.

 

GAGNON, Jean

Jean Gagnon is Head of operations of the artist Rafael Lozano Hemmer's studio in Montreal. He holds a Doctorate from the Université du Québec à Montréal (UQAM) and a BFA from Concordia University. He is internationally recognized as one of the leading players in the media arts development in Canada and has extensive experience as an art administrator, curator and critic. He was until recently Director of preservation and access to collections of the Cinémathèque québécoise (2010 - 2017). Prior to this, he was the initiator and co-director of DOCAM (Documentation and Conservation of Media Arts Heritage) from 2005 to 2010, a major research alliance that produced methods and approaches for the preservation of technologically-based art works. He founded the Research and Documentation Center (CR + D) of the Daniel Langlois Foundation of which he was the Executive director from 1998 to 2008. He produced "Digital Snow", a digital resource and an online catalog on the whole body of works of Michael Snow. In the fall of 2007, he was curator of the exhibition "e-art: Contemporary art and new technologies" at the Montreal Museum of Fine Arts. In 1999, he curated and organized, in Montreal and New York, the only exhibition of drawings by filmmaker Sergei Eisenstein ever to be held in North America, entitled "The Body of the Line; Eisenstein’s Drawings." From 1991 to 1998, he was Curator of media arts at the National Gallery of Canada. From 1988 to 1991, he was Media Arts Officer at the Canada Council for the Arts.

 

HUMBLOT, Jean-Philippe

Jean-Philippe Humblot est ingénieur diplômé de l'Institut national des Télécommunications d'Evry (Télécom INT), spécialisé en génie logiciel, et titulaire d'un diplôme d'études approfondies en sciences cognitives et intelligence artificielle délivré par l'université Paris-Sud (Orsay). Ayant exercé pendant plusieurs années une activité de consultant et de chef de projet dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) au profit de plusieurs grandes entreprises, il est recruté par la Bibliothèque nationale de France où il est en charge du traitement des documents électroniques et multimédia au sein du Service Conservation et Consultation du Département de l'Audiovisuel. Il y assure entre autre une mission d'expertise sur les techniques de transfert de supports et d'émulation des plateformes informatiques, dans l'optique de pérenniser l'accès à la collection des documents multimédia. Dans le cadre du projet européen KEEP (2009- 2012), il est responsable de la coordination des tests, de l'intégration et de la viabilité à long terme des différents composants logiciels développés, et participe à la direction scientifique du projet.

 

KAWAGUCHI, Yoichiro

Professor of The University of Tokyo, CG Artist

Born in Tanegashima Island. Kawaguchi has been working on Computer Graphics since 1975, and has been recognized as a pioneer and a word class authority of CG art by his unique style. Using his “GROWTH Mode”, a Self-Organizing procedural modeling algorithm, he has been creating various artificial complex life forms.

Recent work includes development of CG expression of natural beauty based on physical basic model. 8K Ultra High Definition CG art, creation of new traditional art form incorporating traditional craftsmanship and advanced IT based expression, creation of artistic and primitive robot for planet exploration, development of “Gemotion” (Gene, Growth + emotion) 3D Bumpy display which react emotion like living beings.

He won “ACM SIGGRAPH Distinguished Artist Award for Lifetime Achievement” in 2010 for creative and innovative artistry, giving life to a stunning aesthetic derived from his dedicated research in computer technology, biological forms, and contemporary artistic practice. In 2013, he received the Award from the Ministry of Education in the Art Encouragement Prizes and Medal with Purple Ribbon.

 

KOURKOULAKOU, Sophia

Diplômée de l’école nationale de Beaux Arts d’Athènes en 2009, elle intègre en parallèle le département de cinéma de Paris 8 en 2008. Ensuite, elle termine brillamment un Master en Arts et Technologies de l’Image en 2014.

Pendant ces études, Sophia s’oriente vers le design interactif. Elle participe au projet TimeCube; installation interactive- projection 3D/ RA et le présente au festival Laval Virtual en 2014 (https://vimeo.com/93150938).

Elle a collaboré avec la directrice artistique Pam Schneider, fondatrice de Moment Factory, pour Robin de Bois, spectacle musical au Palais de Congrès de Paris en 2013. Elle s’est également investie avec le chorégraphe K.Tsioukas pour des projets vidéo et de scénographie à Athènes.

Entre 2014 et 2017, elle travaille comme cadre et responsable pédagogique de Formations design dans la PME Modulo Pi. Elle y écrit la documentation pour le logiciel de simulation, de tracking temps-réel et de projection mapping 3D Modulo Kinetic. Ce dernier participera au programme de R&D soutenu par le CNC (dispositif RIAM) avec le projet Digital LiveSkin.

Depuis octobre 2017, elle fait partie du laboratoire de Recherche Spatial Media d’EnsadLab/PSL, en développant son sujet de thèse autour de la spatialisation d’expérience – espaces hybrides: projection et transmédialité de la Réalité Augmentée.

Sophia est actuellement doctorante au sein de l’équipe Image Numérique et Réalité Virtuelle de l’Université Paris 8.

KOTSANAS, Kostas

Kostas Kotsanas a étudié au Département de génie mécanique de l'Université Polytechnique de Patras en Grèce, où il obtint son diplôme en 1986. Depuis 1991, il est professeur permanent dans l'enseignement secondaire et, depuis 2003, directeur de l'École de la Deuxième Chance à Pyrgos. IL est membre de l'Association pour l’Étude des Technologies de la Grèce antique. La Chambre Technique de Grèce lui a confié l'étude et la reconstruction des mécanismes importants de l'Antiquité.

Depuis 1990, il se consacre à l'étude de la culture de la Grèce antique, et en particulier à la recherche sur les technologies de l’ancienne Grèce et à la construction de modèles. Beaucoup de ses travaux de recherche, d’étude et de reconstitution concernant les technologies dans la Grèce antique ont été présentés lors de conférences et d’expositions internationales avec un succès remarqué.

En 2005, il a mis en place, à ses frais et avec sa collection personnelle, l'exposition de la Technologie des Grecs de l’Antiquité, hébergée en permanence au musée éponyme ainsi qu’au Musée des instruments de musique, jeux et jouets de la Grèce antique, tous deux implantés à Katakolon sous l’égide la municipalité de Pyrgos, près d’Olympie, dans l'ouest du Péloponnèse, où ils attirent de nombreux visiteurs grecs et étrangers.

Il est l’auteur de six ouvrages traitant des technologies dans la Grèce antique.

Les deux derniers ouvrages sont également disponibles en édition bilingue français/Italien : Les instruments de musique des anciens Grecs, Pyrgos, 2012,  La Technologie grecque antique – les inventions des anciens grecs, Pyrgos, 2012.

 

LAWSON, Louise

Louise Lawson is the Conservation Manager for Time Based Media Conservation at Tate. Her areas of interest and research are focussed on the replication, re-enactment and activation of artworks and working in collaboration with artists and artist estates. Her current area of research is on performance-based artworks. Louise is a founding member of Icon’s Contemporary Art Network.

 

MICHIELIN, Marijke

Marijke Michielin est gestionnaire de collections multimédia et a catalogué les oeuvres d'art numérique de la BnF dans le cadre du Labex "Art numérique et postérité". Elle est aussi historienne de l'art, doctorante en histoire de l'art moderne à l'Ecole pratique des hautes études et travaille sur les relations artistiques entre la France et Florence au XVIIe siècle.

 

MIGNONNEAU, Laurent

Laurent Mignonneau et Christa Sommerer travaillent ensemble depuis leur rencontre en 1991 à l’Institute for Media, dirigé par Peter Weibel. Ils dirigent et enseignent actuellement au département  «Cultures des interfaces» à l’University of Art and Design de Linz, Autriche.

Il est diplômé de l’Académie des Beaux-Arts d’Angoulême en art vidéo et elle a fait ses études en botanique et anthropologie à l’Université de Vienne, puis en sculpture à l’Université des Beaux-Arts de Vienne.

Leur  installation interactive commune Interactive Plant Growing a été suivie d’une vingtaine d’œuvres interactives pour lesquelles ils ont reçu de nombreux prix et participé à nombreuses expositions internationales.

Leurs recherches en art (numérique) interactif portent sur le développement d’interfaces naturelles et intuitives associées à des programmes auxquels sont appliqués des principes scientifiques comme l’intelligence artificielle, la complexité et les systèmes génératifs.

Liens :

http://www.interface.ufg.ac.at/christa-laurent/

http://www.labex-arts-h2h.fr/christa-sommerer-et-laurent-663.html

http://www.galeriecharlot.com/fr/48/Laurent-Mignonneau-Christa-Sommerer

https://vimeo.com/87174617

https://fr.wikipedia.org/wiki/Christa_Sommerer_et_Laurent_Mignonneau

http://www.artwiki.fr/wakka.php?wiki=SommererMignonneau

 

NAVEAU, Manuela

Manuela Naveau (PhD), born 1972, is artist and curator of Ars Electronica Linz and together with the artistic and managing director Gerfried Stocker she developed Ars Electronica Export. She teaches at University of Art and Design Linz as well as at the Paris Lodron University in Salzburg. Her research investigates networks and knowledge in the context of computer based artistic practice. Her book „Crowd and Art – Kunst und Partizipation im Internet“ (Crowd and Art – Art and Participation in the Internet) has been published in 2017 in transcript Verlag, Germany. The book is based on her dissertation, for which she received the Award of Excellence from the Austrian Ministry of  Science, Research and Economy  in 2016.

www.manuelanaveau.at

www.crowdandart.at

 

SORET, Jean-Luc

Jean-Luc Soret est commissaire d’exposition, responsable des projets nouveaux médias de la Maison Européenne de la Photographie (www.mep-fr.org), co-fondateur et directeur artistique du Festival International @rt Outsiders (www.art-outsiders.net) qui fut organisé à la MEP de 2000 à 2011 ; cette manifestation annuelle consacrée aux nouvelles formes de la création contemporaine et à leurs rapports avec les sciences et les technologies s’est articulée autour de thématiques telles que : les nouvelles images (2000), l’avatar (2001), le Bio Art et l’Intelligence Artificielle (2002), le Space Art (2003), la Censure (2004), l’art des nouveaux média au Brésil (2005), les Corps Électromagnétiques (2006),  les Territoires Invisibles – art et nanotechnologies (2007), l’Art Interpolaire – L’art dans les régions arctiques et en Antarctique (2008), (In)Habitable ? L’art des environnements extrêmes (2009), Les Excitables de Sérvulo Esmeraldo (2010), Variations autour de la Légèreté (2011).

En 2015, il assure le commissariat de la Campus Exhibition dans le cadre du festival international Ars Electronica à Linz, en Autriche consacré au thème « Post City » ; exposition rétrospective consacrée à trente ans de création artistique issue de différents départements de l’Université Paris VIII, pionniers dans le domaine des arts numériques (http://www.aec.at/aeblog/en/2015/08/18/university-8/).

 

STRICOT, Morgane

Morgane Stricot is the media and digital art conservator-restorer of ZKM | Center for Art and Media Karlsruhe, Germany. She is also a PhD candidate at PAMAL (Preservation & Art - Media Archaeology Lab) and has studied the preservation of complex digital objects in museum environment during her MA in Conservation of Media and Digital Art at Avignon School of Art (ESAA), France and her fellowship at the Still Water Lab in the New Media Art Department of the University of Maine, USA. She presented her research at the Digital Heritage International Congress in 2013 and won the Leonardo Award at the Emerging Researchers’s Symposium, Media Art Histories Re-Create in 2015.



MEMBRES DE L'ÉQUIPE DU PROJET

 

AZIOSMANOFF, Florent

De formation psychosociologue spécialisé en ergonomie cognitive, Florent Aziosmanoff mène une activité de réalisateur vidéo avant de s'engager dans la voie du numérique. Il cofonde en 1988 l'association ART3000 et la revue NOV’ART, dirigeant de nombreuses manifestations, expositions et colloques, dont les Etats Généraux de l’Écriture Interactive. Il crée en 2001 le Pôle Création du Cube, où il mène une activité de producteur, d'auteur et de théoricien dans le champ de l'art utilisant l'intelligence artificielle, qu'il nome le living art*.

Créations : cédérom Léopold Sédar Senghor (1998), fiction interactive Ludrick et Clarisse (2000) ; application temps réel La route de la soie (2001) ; fiction pour 3 robots autonomes Le petit chaperon rouge (2002) ; fiction pour système temps réel Le temps de l’amour (en cours) ; installation comportementale de mobilier urbain Le jardin des amours (2011) ; adaptation de La Joconde, la Living Mona Lisa (2015).

* Living art, Fondations", Aziosmanoff Florent, Editions du CNRS, 2015 ; "Living art, l'art numérique", Aziosmanoff Florent, Editions du CNRS, 2010.

Liens :

http://www.livingartlab.fr/

http://lecube.com/fr/florent-aziosmanoff_338

 

BANOUCHYAN, Tsovinar

Tsovinar Banuchyan, écrivaine et étudiante en art numérique, est née en Arménie, à Erévan le 9 juillet 1989. Après une licence en histoire de l’art à l’université d’Etat d’Erévan, elle continue ses études en France, à l’université Paul-Valéry en histoire de l’art contemporain. Ensuite elle poursuit son parcours professionnel à Paris, en master  Art et littérature à l’INALCO. Actuellement doctorante  au sein de l’équipe recherche Image Numérique et Réalité Virtuelle (INREV)  de l’université Paris 8, elle se consacre aussi à l’écriture et à la littérature.

Son premier recueil de poèmes et de nouvelles intitulé "Vois que je me tais..." a été publié en 2008 ( Éditions Antares, Erévan). Elle a récemment publié son deuxième recueil de poèmes intitulé "Trois villes..." chez le même éditeur.

 

BERTRAND, Elodie

Chef de section : documents électroniques à la Bibliothèque nationale de France.

 

CHEN, Chu-Yin

Chu-Yin Chen est artiste et professeur à ATI (Arts et Technologies de l’image), directrice de l’équipe recherche Image Numérique et Réalité Virtuelle (INREV) du Laboratoire Arts des Images et Art Contemporain (AIAC EA4010) de l’université Paris 8. Son parcours a commencé à Taiwan vers 1980 par la pratique du dessin automatique, issue de l’automatisme psychique comme moteur créatif. Diplômée des Beaux-Arts de Paris en 1991, son questionnement sur l’origine de la vie l’a conduite sur une démarche de convergence entre l’art et la science.

De ce fait, ses recherches, fondées sur la conception de systèmes complexes et le développement de Vie Artificielle l’ont amenée à créer des mondes virtuels artistiques qui ont donné lieu à des films d’animation 3D dans les années 90. Puis, ses créations de vie artificielle évolutives se sont incarnés dans des installations énactives dont les espaces polyesthésiques et multiutilisateurs mettent en évidence les phénomènes d’énaction et d’intersubjectivité des spectateurs. Parallèlement, ses œuvres numériques interactives d’Art public en Asie, explorent les relations entre la Nature et la co-création du public. Ses travaux ont été présentés dans de nombreux festivals internationaux.

Ces activités nourrissent sa réflexion sur les rapports entre les éléments constitutifs de la créativité artistique, la pleine conscience et l’énaction dans lesquels l’art numérique et les nouveaux médias sont pleinement pour les créateurs et les spectateurs un champ expérimenté et expérientiel.

Liens :

http://inrev.univ-paris8.fr/spip.php?article1348

http://www.ati-paris8.fr/index.php?page=team&lang=fr

http://www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?recordID=1045

http://sites.univ-provence.fr/imera/images/stories/chuyinchen_paperartdarwin1.pdf

http://www.digiarts.org.tw/english/ArtIst_Content.aspx?n=845AD906BBDC5204&t=3D6B155A51970B8D&s=28A4E6EA6C2C4EDF

 

DEURLOO-MAKA, Zoé

Étudiante en Master de Conservation des Biens culturels à l’Université Panthéon Sorbonne et diplômée d’une licence de Conception de projets culturels à l’Université Sorbonne Nouvelle. Elle s’intéresse lors de ses deux mémoires à la conservation des œuvres d’art contemporaines en ce qu’elles sont polymorphiques, évolutives et parfois éphémères (les performances artistiques et les œuvres d’art numérique interactives).

 

FAUDUET, Louise

Louise Fauduet est responsable du service Multimédias à la Bibliothèque nationale de France. Au sein du département de l'Audiovisuel, ce service a la charge du dépôt légal des documents multisupports et électroniques, des livres-CD aux jeux vidéo. Ces fonds, qui ont déjà plus de quarante ans, s'enrichissent chaque année de nouveaux types documentaires. L'art numérique y fait partie des collections et des sujets d'investigation depuis les années 1990 et les premiers CD-ROMs d'artistes.

De 2008 à 2013, elle était responsable de la préservation numérique au département de la Conservation. Elle est archiviste paléographe, titulaire d'un DEA en Histoire contemporaine et conservateur des bibliothèques.

 

GARNIER, Camille

Depuis toujours intéressée par l’histoire de l’art, j’ai développé une passion pour l’art contemporain et l’utilisation les nouveaux médias à des fins créatives. J’ai pu faire une licence d’Etudes Visuelles Multimédias et Art Numérique à l’Université Paris-Est Marne le Vallée, puis un mémoire de Maitrise intitulé : «Computer Graphics : Une esthétique programmé » de Manfred Mohr, première exposition d'art numérique dans un musée français (1971) sous la direction de M. Arnaud Pierre, avant d’intégrer le master Gestion de Patrimoines Audiovisuels et Numériques proposé par l’Ina SUP. Cela m’a amené à intégrer le projet « Art Numérique et Postérité » du Labex Arts-H2H et à participer l’élaboration d’une méthode d’archivage et de conservation d’un corpus d’œuvres interactives réalisées au Cube de 2002 à 2014.

 

N’DIAYE, Nola

Diplômée du Master "Technologies numériques appliquées à l'histoire" de L'École des chartes, j'ai été sensibilisée aux données et à la préservation numérique lors de mon stage pour le labex Arts H2H. J'ai par la suite été chargée d'études pendant un an pour la bibliothèque numérique de l'institut national d'histoire de l'art (INHA). Je m'intéresse particulièrement à la valorisation patrimoniale, physique ou numérique.

 

PEREZ, Laetitia

Laetitia Perez est doctorante au sein de l’équipe de recherche Image Numérique et Réalité Virtuelle (INREV) du laboratoire Art des Images et Art Contemporain (AIAC EA4010) de l’Université Paris 8. Depuis 2016, elle participe au projet de recherche “Art numérique et postérité” (Labex Arts-H2H).

Ses recherches interrogent le rôle joué par la mémoire dans le processus créatif des artistes numériques (titre de la thèse : La mémoire moteur d’imagination au sein du processus créatif en art numérique, sous la direction de Chu-Yin Chen).

Son parcours a commencé par une double formation en Arts plastiques etHistoire de l’art. En Master, elle a pu développer un intérêt pour les processus et structures de compositions  à partir de travaux sur l’abstraction de la ville par le polyptyque.

Elle est l’auteure de polyptyques au pastel à l’huile et d’une installation numérique interactive De Toi à moi exposée au Laval virtual 2011 (réalisée en collaboration avec Judith Guez).

 

De SAINT LEGER, Gabrielle

Après des études d'Histoire à l'université Paris-Sorbonne, Gabrielle de Saint Leger s'est spécialisée dans la gestion et la valorisation du patrimoine culturel par les technologies numériques. Depuis cette année, elle est diplômée du Master "Technologies numériques appliquées à l'histoire" de l'Ecole nationale des chartes. Elle a participé au projet "Art numérique et postérité" dans le cadre de son stage de fin d'études effectué à la BnF. À l'issue de ce stage, elle a proposé des solutions pour la description et la préservation pérenne des oeuvres d'art numérique.

 

SALADIN, Marie

Chargée de collection à la Bibliothèque nationale de France.

 

SICRE, Adèle

Adèle Sicre, actuelle Ingénieure d’Étude du projet “Art numérique et postérité”, est titulaire d’un master en Philosophie de l’Université Paris 8. Elle s’est spécialisée dans l’art numérique et a participé à l’organisation d’événements variés dans le domaine (exposition, colloque…). En parallèle de son travail pour le Labex Arts-H2H, elle est également coordinatrice du pôle Art et Réalité Virtuelle de Laval Virtual, pour lequel elle coordonne notamment l’organisation de Recto VRso, la galerie d’art et réalité virtuelle du salon Laval Virtual.

 

THOMAS, Céline

Céline Thomas, doctorante en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts, dans l’équipe de recherche Image Numérique et Réalité Virtuell (INREV) à l’Université Paris 8, prépare une thèse sur la préservation des oeuvres d’art numérique et fait partie du projet “Art numérique et postérité” depuis 2015. Après avoir travaillé deux en tant qu’ingénieur d’étude sur ce projet, elle est, depuis septembre 2016, Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche au département Arts et Technologie de l’Image, UFR Arts de l’Université Paris 8. Elle est également diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts d’Angers (DNSEP spécialité arts & média) et de l’Université d’Angers (Master Valorisation économique de la culture, spécialité technologies numériques).

 

TRAMUS, Marie-Hélène

Marie-Hélène TRAMUS est professeure émérite des universités et co-fondatrice de la formation Arts et Technologies de l’Image à l’Université Paris 8, formation qu'elle a codirigée pendant une quinzaine d’années. Elle a été également responsable de l’équipe de recherche INREV du laboratoire AIAC et a été présidente du conseil scientifique du Laboratoire d’excellence Arts-H2H (Arts et médiations humaines).

Elle a mené des recherches, d’abord sur les questions du processus de création et de la participation du spectateur renouvelées par l’interactivité numérique, puis sur le comportement et l’autonomie des acteurs virtuels dotés d’une « interactivité de second ordre ». Elle a publié des articles sur ces thèmes et a collaboré à la création de films d’animation en images de synthèse et d’installations interactives telles que InterACTE (2015), .Sur-impression (2009), La Funambule virtuelle (2000-2006), Danse avec moi (2001), Corps et Graphie (1997), La Speakerine de synthèse (1990), La Plume (1988).

Un projet Labex Arts H2H