Un projet Labex Arts H2H
 
en /fr
Art numérique et postérité
Modélisation de la description des œuvres d’art numérique et de leur dispositif de lecture

Michel BRET, Edmond Couchot, Marie-Hélène TRAMUS
artistes, professeurs émérites et honoraires de l'Université Paris 8

Michel BRET est professeur honoraire des universités et co-fondateur de la formation Arts et Technologies de l’Image (ATI)  à l’Université Paris 8.

Après des études de mathématiques et une pratique de la peinture, il  rencontre courant 70’s les pionniers de l’art numérique, ce qui le pousse à reprendre des études d’informatique. Il passe successivement, avec Frank Popper, une thèse de troisième cycle Animation colorée sur ordinateur (1981) et un doctorat d'État L'image numérique animée : contribution à la conception de logiciels d'animations graphiques sur ordinateur (1984). » Il invente la technique d'automapping 4 (consistant à mapper récursivement des séquences animées sur elles-mêmes donnant ainsi une perception fractale de l'espace et du temps) et le logiciel d’animation 3D temps réel Anyflo.

Proche des théories  connexionnistes et évolutionnistes appliquées à l’animation de synthèse, il s’oriente dès les années 90 vers la vie artificielle, et a « prôné une approche cybernétique de la création en définissant, avec Edmond Couchot et Marie-Hélène Tramus, le concept de seconde interactivité.

 Il a obtenu pour ses films de synthèse le Prix de la Critique à Imagina, 1989, le Grand Prix de l'œuvre Créative à Parigraph, 1989, le 1er Prix en catégorie Art à Images du Futur, 1989, Montréal.

 

Liens :

http://www.ati-paris8.fr/index.php?page=historique&lang=fr

http://lecube.com/fr/michel-bret_336

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Bret

 

Edmond COUCHOT  est professeur honoraire des universités et co-fondateur  de la formation Arts et Technologies de l’Image (ATI) et de l’équipe INREV à l’université Paris 8, dont il a été également responsable pendant 15 ans.

Plasticien d'origine, il s'est intéressé, dès le milieu des années soixante, à la participation du spectateur avec ses Mobiles musicaux (Le mobile musical Sémaphora III, réalisé en 1966). Le dispositif «Je sème à tout vent» reprend cette préoccupation première en lui apportant toutes les ressources de l'informatique. »

Il a conçu la section d'art numérique de l'exposition Electra au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris en 1983-1984.

Théoricien des relations art et technologie, notamment des arts de l'image et des techniques informatiques, il a publié sur ce sujet une centaine d’articles dont les premiers remontent au début des années quatre-vingts et cinq livres : Images. De l’optique au numérique, Hermès, 1988, La Technologie dans l’art, J. Chambon, 1998, L’Art numérique, en collaboration avec N. Hillaire, Flammarion, février 2003, Des images, du temps et des machines dans les arts et la communication, Chambon-Actes Sud, 2007 et La Nature de l’artCe que les sciences cognitives nous révèlent sur le plaisir esthétique, Hermann, mai 2012.

 

Liens :

http://www.ati-paris8.fr/index.php?page=historique&lang=fr

https://fr.wikipedia.org/wiki/Edmond_Couchot 

http://www.ciren.org/artifice/artifices_1/couchot.html

 

Marie-Hélène TRAMUS est professeure émérite des universités et co-fondatrice de la formation Arts et Technologies de l’Image à l’Université Paris 8, formation qu'elle a co-dirigée pendant une quinzaine d’années. Elle a été présidente du conseil scientifique du Laboratoire d’excellence Arts-H2H (Arts et médiations humaines).

Après des études de philosophie et d’arts plastiques, elle soutient en 1990 un doctorat en esthétique et sciences de l'art sur les Dispositifs interactifs d'images de synthèse, sous la direction de Frank Popper, puis une HDR en 2002 : Recherches, expérimentations et créations dans les arts numériques : interactivité, acteurs virtuels. Elle a mené des recherches, d’abord sur les questions du processus de création et de la participation du spectateur renouvelées par l’interactivité numérique, puis sur le comportement et l’autonomie des acteurs virtuels dotés d’une « interactivité de second ordre ». Elle a publié des articles sur ces thèmes et a collaboré à la création de films d’animation en images de synthèse et d’installations interactives.

 

Liens :

 http://www.ati-paris8.fr/index.php?page=historique&lang=fr

http://www.hybrid.univ-paris8.fr/lodel/index.php?id=485&file=1

http://intellectica.org/SiteArchives/archives/n45/45-6-Tramus.pdf

http://lecube.com/fr/marie-helene-tramus_337

 

 

La Plume d’Edmond Couchot, Michel Bret, Marie-Hélène Tramus (1988) 

C:\Users\Laeti\Documents\stage.art numérique et postérité\Journées d'étude et interventions\journée d'étude 08.12.2016\textes doc présentation et modele\Plume_BnF.jpg

Créée avec le logiciel Anyflo

Installation interactive qui propose un « Modèle dynamique d'une petite plume virtuelle réagissant au souffle. »

 

 

Liens :

http://www.anyflo.com/bret/images/installations/1986/plume/plume_emploi.htm

https://www.olats.org/pionniers/memoirs/couchot/artNumerique.php

https://www.youtube.com/watch?v=1gBX8M3jAoA

http://www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?recordID=231

 

La Funambule virtuelle de M. Bret, M.- H. Tramus, A. Berthoz (2000-2006)

C:\Users\Laeti\Documents\stage.art numérique et postérité\Journées d'étude et interventions\journée d'étude 08.12.2016\textes doc présentation et modele\Funambule_virtuelle_BnF.jpg

 

Installation interactive créée avec le logiciel Anyflo et réalisée en collaboration avec Alain Berthoz, qui proposait au spectateur d’entrer en relation avec une funambule virtuelle par « l’intermédiaire d’un capteur de position et de rotation placé sur un balancier que le spectateur manipulait afin de la déséquilibrer »

L’objectif était de développer une conception nouvelle de l’interactivité que nous avons appelée ‘la seconde interactivité, mettant en jeu des relations, avec des entités virtuelles, se rapprochant de comportements humains intuitifs grâce à modèles issus des sciences cognitives. » Des réseaux de neurones, algorithmes et programmations génétiques ont été utilisés pour permettre une certaine forme d’apprentissage et d'autonomie afin que le funambule retrouve son équilibre.

 

Liens :

http://www.anyflo.com/bret/art/2000/fun/fun.htm

http://www.anyflo.com/bret/art/2005/interaction_avec/interacting_with.htm

http://revue-hybrid.fr/

http://www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?recordID=229

http://www.emocaoartficial.org.br/pt/la-funambule-virtuelle/

 

▲ Retourner aux Ateliers d'artistes 

Un projet Labex Arts H2H